L’accompagnement rendorcé du public sous main de justice

 

L’action en quelques mots

C’est dans le cadre d’un partenariat entre les Missions Locales de l’Essonne, le Service d’Insertion et de Probation de l’Essonne (SPIP), la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) et la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis que cette action est développée.

Ce dispositif permet aux jeunes placés sous-main de justice de bénéficier d’un accompagnement spécifique afin de permettre des alternatives à l’incarcération par la mise en place de parcours d’insertion professionnelle.

Cette action est destinée au public sous-main de justice, Essonniens âgés de 16 à 25 ans incarcérés ou en milieu ouvert ayant une obligation vis-à-vis de la justice.

 

 

Les objectifs

 

  • L’objectif de l’accompagnement des publics placés sous-main de justice est de favoriser l’accès à l’emploi ou à la formation et lutter contre la récidive  des jeunes incarcérés.

 

Les outils

 

  • Une coordinatrice Mission Locale au sein de la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis.

 

  • Un partenariat avec les services du SPIP de l’Essonne et la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis pour une prise en charge globale et pluridisciplinaire.

 

  • Des entretiens individuels en détention et en Mission Locale.

 

  • La possibilité d’intégrer le programme courte peine, qui permet aux jeunes incarcérés de bénéficier d’un accompagnement quotidien sur 8 semaines. L’objet étant de travailler, en détention, sur un projet professionnel en vue de bénéficier d’un aménagement de peine.

 

  • Le dispositif R2S qui consiste à préparer la sortie du détenu. Il se matérialise par la participation à une formation en deux phases. Dans un premier temps une prise en charge de 8 semaines en détention, qui aboutira à l’obtention d’une mesure d’aménagement de peine. Une fois l’aménagement de peine obtenu, le jeune est pris en charge pendant 8 semaines afin de trouver une solution d’emploi, de formation ou d’intégrer un accompagnement individualisé.

 

 

> En résumé

 

La sortie de prison est toujours un moment crucial, et parfois difficile à vivre, d’autant plus si une préparation et un accompagnement n’ont pas été mis en place.La création de projets spécifiques tels que R2S tente de répondre à cette notion d’accompagnement via l’insertion professionnelle. R2S prépare au mieux la mise en liberté afin de limiter les risques de récidive.

 

  • PARTENAIRES

L’administration pénitentiaire

Maison d’arrêt de Fleury-Mérogis

Le SPIP de l’Essonne

 

  • FINANCEURS

      La Politique de la Ville

      Le SPIP (service penitentiaire d'insertion et de probation)

      Le Conseil Departemental

 

 Chiffres Clés

 

- 18 signalements de jeunes détenus sur l’année 2014.                   

 -  18 entretiens individuels réalisés à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis.

   -  5 permissions de sorties demandées pour 3 accordées.

    - 3 permissions ont permis des entretiens avec un centre de formation et 2 ont servi à réaliser un entretien en mission locale.

 

         9 aménagements de peine réalisés :

- 5 dans le cadre du dispositif R2S.


- 3 pour faciliter les démarches d’insertion.


- 1 pour une entrée en formation.

 


Zoom sur les jeunes ayant participé au programme R2S.


    5 jeunes issus de la Mission locale de Corbeil-Essonnes ont participé à l’action R2S sur l’année 2014.


Dont 4 jeunes qui résident en quartier prioritaire de Corbeil-Essonnes.

 


    A l’issue du dispositif :


    1 jeune a accédé à un emploi dans le cadre d’un CDD en qualité de Chauffeur Livreur.


    3 jeunes ont intégré une formation : 2 en tant qu’Agent d’Entrepôt Cariste avec l’AFPA et le troisième a bénéficié d’une formation « Création et Reprise d’Activité » avec l’AFPA.


    1 jeune est toujours demandeur d’emploi accompagné par la MIVE dans le cadre de sa recherche d’emploi en Logistique.