Emploi

LES CONTRATS AIDES 

L’action en quelques mots

Face à la dégradation de la situation de l’emploi, le gouvernement a décidé de favoriser les contrats aidés.
Les contrats aidés sont des emplois subventionnés par les pouvoirs publics et destinés aux personnes connaissant des difficultés d’insertion professionnelle particulières : les jeunes, les chômeurs de longue durée, les allocataires de minimas sociaux etc…

 
Les objectifs                

•    Favoriser de façon générale l’accès à l’emploi 
•    Améliorer l'insertion sociale des publics plus éloignés du marché du travail
•    Permettre l'acquisition d'une expérience, d'une qualification qui pourra, le cas échéant, être réutilisée ultérieurement
•    Conférer un certain « statut social » qui peut aider le bénéficiaire à ne pas tomber dans l'exclusion

 

Descriptif                 

     Le public visé

Contrairement à l’emploi d’avenir qui lui, est régit par des critères d’éligibilité, le contrat unique d’insertion concerne toute personne rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi (sociales et/ou professionnelles).

Pour pouvoir bénéficier d’un emploi d’avenir, il faut remplir les conditions cumulatives suivantes :
•    Avoir entre 16 et 25 ans (30 ans maximum pour les personnes handicapées)
•    Avoir un niveau de qualification inférieur au niveau bac ou jusqu'au niveau licence pour les jeunes issus de Zones Urbaines Sensibles
•    Etre en situation de recherche d'emploi depuis au moins 1 an sur les 18 derniers mois
•    Connaître de grandes difficultés d'insertion dans la vie active


     Les employeurs

Les emplois d’avenir sont développés dans des entreprises du secteur marchand et non marchand, généralement dans des activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emplois et susceptibles d’offrir des perspectives de recrutements durables. 
On peut citer, à titre d’illustration : les filières vertes et numériques, le secteur social et médico-social, le secteur des aides à la personne, le secteur de l’animation et des loisirs, le tourisme.
Par ailleurs, l'employeur a l'obligation de proposer un parcours de formation au jeune recruté qui doit se traduire à l'issue du contrat par une attestation de formation ou d'expérience professionnelle, une certification professionnelle reconnue ou une validation des acquis de l’expérience.


Le contrat unique d’insertion, quant à lui, se décline sous deux formes :
•    Un contrat initiative emploi (CIE) concerne les entreprises du secteur marchand
•    Un contrat d’accompagnement dans l’emploi (CAE) concerne les entreprises du secteur non-marchand (collectivités territoriales, personnes morales de droit public, associations, etc...)


     Les caractéristiques du contrat

Qu’il s’agisse de l’emploi d’avenir ou du contrat unique d’insertion, les personnes bénéficiaires de ces contrats peuvent être embauchées en CDD ou CDI, à temps partiel ou temps complet.

Les chiffres clefs

276 contrats en emplois d’avenir ont été signés par la Mission locale de Corbeil-Essonnes depuis leur mise en place.

La majorité des contrats signés sont des CDD ou CDI pour le secteur non marchand, à savoir 226 contrats ce qui représente 82 % des contrats au total.

163 personnes sont issues des quartiers CUCS de la ville de Corbeil-Essonnes, à savoir les Tarterêts, Montconseil, La Nacelle, Rive-Droite et Montconseil.

Les entreprises qui ont embauchées sont nombreuses : ADEF Résidences, ADOPA, EHPAD du Coudray-Montceau, El Rancho, Flunch, Hôpital Sud Francilien, Intermarché, La Poste, Mairie de Corbeil-Essonnes, Mairie de Villabé, RATP, Siarce etc.